Honduriens

Nos marques de cigares honduriens

Cliquer sur le nom de la marque et découvrez notre catalogue

Les Honduriens

 Le Terroir Hondurien

De par son histoire précolombienne puis son histoire récente, le Honduras dispose aujourd’hui de deux grands terroir du cigare: Copan autour de Santa Rosa de Copan et el Paraiso autour de Danli.

En débarquant au « Honduras » à la recherche de métaux précieux, les Espagnols rencontrent le tabac maya. Les Mayas, peuple de commerçants qui érigea à Copan une de ses plus belles cités, répandirent l’usage du tabac.

Récolté pour consommation locale, le Copaneco (variété de tabac local) est alors une plante sauvage qui ne sera cultivée sytematiquement qu’à partir de 1719 quand les soldats espagnols et les chercheurs d’or de la conquête se convertissent en propriétaires terriens et planteurs de tabac.

Les planteurs rassemble et traite les feuilles avant de les envoyer à Guatemala Ciudad, au Mexique ou en Espagne. Mais le traget pour l’Espagne est trop long, les chemins sont mauvais et hantés par les contrebandiers. Le Copaneco tant vanté par les autorités coloniales ne peut concurrencer les prix du Mexique ou de Cuba. Il restera donc durant près de deux siècles le tabac le plus prisé en Amerique Centrale sans parvenir à s’imposer au delà.

Selon Efrain George Squire, Ambassadeur des US en Amerique Centrale en 1853, il est courant que du tabac de Copan soit envoyé à Cuba, roulé là-bas et vendu comme havane, tandis qu’en Europe, les Allemends achètent du Copaneco mais en feuilles. Ce n’est qu’en 1930 que la production de cigares de Copan trouve sa place sur le marché international à traverse la marque El Encanto.

Durant des années 70, l’introduction de semences havanensis et la création de la Manufacture La Flor de Copan, établissent le renom du cigare de Copan. Les principale vallées suspendues qui composent le terroir sont aujourd’hui: Copan, Cucuyagua et San juan de Opoa.

La Maison du Cigare

Vous devez être âgé de 18 ans pour visiter ce site. Veuillez vérifier votre âge