Chambolle-Musigny

Le vignoble de Chambolle-Musigny

Chambolle-Musigny est un village de la Côte de Nuits. Il comporte 24 climats classés en premier cru et 2 classés en grand cru. Ce terroir présente les vins les plus fins et délicats de toute la Côte. Cette finesse s’explique par sa configuration sol / sous-sol. A Chambolle, le sol est quasiment inexistant, la vigne se retrouve sur une terre de calcaire très pauvre, obligeant la vigne a souffrir pour produire à cet endroit, une des plus belles expressions du pinot noir. Même s’il paraissent parfois plus légers, ne vous y trompez pas, ils n’en sont pas moins aromatiques. Plus vous montez dans l’échelle d’appellation, plus la magie opère.

La superficie en production est de 153 ha dont 55 ha en premier cru pour une production de 6.775 hl de vins dont 2.460 hl en premier cru.

Nous travaillons sur cette commune avec un des Domaines les plus emblématiques de toute la Bourgogne : Le Domaine Jacques-Frédéric Mugnier qui produit certains des meilleurs vins de la Côte de Nuits.

Carte extraite des ouvrages Les Vins de Bourgogne & The Wines of Burgundy (collection Pierre Poupon – Hameau de Chevignerot – 21200 Beaune-Vignoles) avec l’aimable autorisation des auteurs Sylvain Pitiot & Jean-Charles Servant.

Le Domaine Jacques-Frédéric Mugnier

Frédéric est à la tête du Domaine depuis 1986. Son approche, à la fois pour la viticulture et la vinification, cherche à préserver dans les vins une expression de la Nature la plus pure possible sans artifice technologique. A la vigne il privilégie le travail à la main et les méthodes préventives. Il ne cherche pas à éradiquer les maladies mais à préserver ou à aider à restaurer un éco-système vivant et divers. Dès lors, à partir de raisins mûrs et sains issus de grands terroirs, la vinification et l’élevage consistent non pas à façonner les vins selon ses désirs, mais plus subtilement à conserver et protéger une création unique et fragile de la Nature.

Les terroirs du Domaine sont le « Chambolle-Musigny », le premier cru « Fuées », le premier cru « Les Amoureuses », le « Bonnes Mares » et le « Musigny » en Grand Cru. Ce dernier n’est plus proposé à la vente depuis le millésime 2013. Enfin, le Nuits-Saint-Georges 1er cru « Clos de la Maréchale », monopole de 10 hectares.

Je ne vais pas m’épandre ici en commentaires élogieux, la presse le fait probablement mieux (ou beaucoup moins bien…) que moi. La seule chose que je dirais sur les vins du Domaine est qu’ils sont des moments d’émotions, avec toutes les dimensions sensorielles et métaphysiques que cela implique. Ils ont acquis une renommée internationale et sont particulièrement recherchés. Ainsi, si vous souhaitez en acquérir quelques flacons, nous vous demandons de bien vouloir prendre contact avec nous afin d’en connaître les modalités.

Le Domaine Patrice Rion

D’une taille de 6 hectares répartis sur les communes de Nuits-Saint-Georges et Chambolle-Musigny. La solide réputation  du Domaine date des années 1980 où Patrice a propulsé le domaine familial sur la scène internationale. Recherche et innovation, que ce soit dans la viticulture ou l’œnologie lui ont souvent donné un temps d’avance (surface foliaire, capsules à vis,…

Voici un vigneron passionné et méticuleux ! A chaque étape dans le processus d’élaboration (de la vigne à la bouteille), le questionnement est permanent. Ainsi, chaque choix est mûri avec le temps et l’expérience.

Je vais vous passer les détails « techniques » et vais plutôt vous parler des vins du Domaine. J’emploierais ici volontiers le mot « précision ». En effet, chez la famille Rion, on fait presque de l’horlogerie fine. Tout est mis en oeuvre pour obtenir une expression parfaite des terroirs. Chaque cuvée a son traitement personnel, est suivie avec attention et toujours aboutie.

Ainsi, nous sommes toujours dans le fruit mûr mais pas trop, de la tension juste ce qu’il faut et le nerf de la guerre en Bourgogne… de la fraîcheur. Le mot « netteté » prend ici tout son sens. Patrice réalise ainsi des vins d’un superbe équilibre. Les terroirs sont remarquablement personnifiés et exprimés.

Ses vins sont de vrais coup de coeur !

"Bonnes Mares" grand cru (Arlaud)

Le Domaine Arlaud, d’une taille de quinze hectares, fait partie de ces domaines qui sont en recherche permanente de la qualité. Cyprien y prend en effet toutes les décisions avec l’ambition de transcender chaque terroir et ce, sur chaque millésime. La culture de la vigne est en biodynamie. Une attention toute particulière est apportée aux sols qui sont à présent travaillés à l’aide de chevaux ou de matériel très légers. Un élevage judicieux (15% de fûts neufs en village, 20 à 25 % en premier cru et 30% pour les Grands Crus) avec le minimum de manipulations. Une mise en bouteille sans collage et sans filtration.

Vous l’avez compris, ici, le pinot est si bien travaillé qu’il présente une de ses plus belles expressions. La finesse qu’on lui recherche est omniprésente, dans chaque millésime. On comprend aisément à la dégustation pourquoi ce Domaine a acquis une telle renommée.

Le « Bonnes Mares » est un des 33 grands crus de Bourgogne. D’une superficie totale de 15 hectares et 5 ares; la parcelle du domaine, elle, est de 20 ares et 81 ca. La vigne a été plantée entre 1979. La production annuelle est de mille bouteilles, le rendement en grand cru étant limité à 35 hectaux à l’hectare.

Le « Bonnes Mares » est un des monstres sacrés de Bourgogne. Situé du côté nord de Chambolle-Musigny et ayant d’ailleurs une partie de son terroir sur la commune de Morey-Saint-Denis, son sol est argilo calcaire avec des argiles rouges et blanches. Son nom fait référence aux sculptures retrouvées sur le site représentant cette trinité féminine protectrice des récoltes : « Les Déesses Mères », elles sont les déesses de la vie, les ancêtres des « Bonnes Fées ».

Un nom bien inspiré pour un grand Chambolle-Musigny, commune où le pinot pousse sa finesse, son élégance et sa féminité à son paroxysme.

Chambolle-Musigny "Clos de l’Orme" (Domaine Chéron)

Origine

L’une de leurs principales vignes à Chambolle Musigny est située au climat Clos de l’Orme pour 36 ares, ce qui autorise une vinification parcellaire de 7 à 8 pièces. Limitrophe du 1er cru Les Charmes, La vigne est établie sur un sol en pente douce, très drainant car composé d’une épaisse couche d’éboulis calcaires provenant de la combe de Chambolle. On y dénombre 6 plantations différentes : les plus vieilles ont été réalisées dans les années 40, puis en 1967,1970, 1972 et 1997. Cette diversité est l’une des clefs de la complexité du vin du Clos de l’Orme.

Vinification

Vendanges manuelles en caisses ajourées ; tris successifs à la vigne et en cuverie ; mise en cuve en grain entier ; cuvaison longue pouvant aller jusqu’à un mois, privilégiant une extraction douce et progressive mais complète. Le caractère naturel de la parcelle du Clos de l’Orme est également renforcé en laissant une proportion de 30% de vendange entière lors de la vinification et un recours accru aux fûts neufs (20 à 25%). Elevage 10 à 12 mois sur lies fines. Mise en bouteille trois mois après soutirage et sans collage.

Notes de dégustation

La ligne de conduite du domaine vise à préserver le fruité tout en ne renonçant pas à une structure riche. Le but est de sublimer l’expression la plus fidèle possible de la typicité du terroir, propre à chaque cru. C’est particulièrement le cas dans l’approche parcellaire de ce Clos de l’Orme. A la dégustation, on retrouve le charme et l’élégance habituelle des vins de Chambolle, mais sur une assise particulièrement étoffée. Il est à la fois riche, concentré et doté d’une longueur envoutante.

La Maison du Cigare

Vous devez être âgé de 18 ans pour visiter ce site. Veuillez vérifier votre âge